annonce Voitures en tunisie Soukauto

 


LEXIQUE - A

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 - 9

 

 

 

ABS (Antilock Brake System) :

Système électronique de sécurité qui empêche le blocage des roues en cas de freinage d’urgence, permettant ainsi de les optimiser, notamment dans des conditions difficiles (pluie, neige, verglas) et de garder la possibilité de tourner.

Antipatinage :

Pour éviter le patinage des roues motrices à l'accélération, l'antipatinage freine brièvement les roues qui glissent. Il peut aussi diminuer le couple jusqu'à la reprise de l'adhérence, en agissant sur la gestion moteur. Sur un revêtement peu adhérent ou lors d'une accélération excessive, les pertes d'efficacité et de stabilité engendrées par un patinage sont ainsi fortement atténuées. L'antipatinage peut aussi se substituer partiellement à un différentiel autobloquant. Les différentiels classiques présentent en effet, par construction, l'inconvénient d’attribuer la puissance à la roue ayant le moins d'adhérence, ce qui amplifie les pertes de motricité. Pour éviter ceci, l'antipatinage freine la roue qui glisse. Il force ainsi le différentiel à renvoyer le couple sur celle qui dispose du grip.

Antidémarrage :

Le système antidémarrage est un dispositif d’antivol électronique. Il bloque la mise en fonction du boîtier électronique de gestion du moteur. Le déverrouillage ne peut être réalisé qu'en actionnant la télécommande ou en introduisant la clé du véhicule dans le contacteur de démarrage. Le transpondeur, placé dans cette dernière, transmettant ensuite un signal, propre à chaque véhicule, au boîtier de gestion du moteur. Le dispositif est obligatoire depuis 1998 sur toutes les voitures sortant d'usine.

Aide au démarrage en côte :

Ce système évite à la voiture de reculer ou de caler lors d'un démarrage en côte. Il maintient généralement la pression de freinage quelques secondes dans une montée. Pour cela, il utilise les composants du contrôle de stabilité ainsi que, parfois, un capteur d'inclinaison, pour détecter la déclivité de la chaussée. Sur les véhicules dotés d'une boîte manuelle, il se sert aussi de deux contacteurs, chargés de vérifier le passage en première ou en marche arrière et l'actionnement de l'embrayage. Lorsque le conducteur relâche la pédale de frein, le système maintient la pression sur les étriers pendant quelques instants. Il la relâche ensuite progressivement, au fur et à mesure que la charge exercée sur la pédale d'embrayage diminue et que le véhicule se met en mouvement. Le système ne reste activé que brièvement, et ne peut donc se substituer au frein de parking.

Aide au stationnement :

L’aide au stationnement, appelée couramment radar de recul, est un dispositif qui facilite les manœuvres par l’émission d’un son à l’approche d’un obstacle.
Des capteurs à ultrasons, souvent placés dans les boucliers, envoient des signaux en direction d’un possible obstacle. Une unité centrale interprète ensuite ces signaux et calcule la distance par rapport au véhicule. En fonction de la position de l’obstacle, les « bips » sonores sont émis suivant un intervalle qui augmente au fur et à mesure que le véhicule s’approche de ce dernier jusqu’à un bruit continu lorsqu’il se trouve à quelques centimètres.
À l’origine, l’aide au stationnement était uniquement montée à l’arrière, désormais elle est souvent aussi montée sur certaines automobiles à l’avant, voire couplée à une caméra de recul. Dans ce dernier cas, un écran permet de visualiser la manœuvre. Le système s’enclenche dès l’engagement de la marche arrière, un « bip » signalant son activation. La silhouette du véhicule s’affiche également sur l’écran avec des « pavés » de plus en plus proches des boucliers du véhicule lorsque l’on s’approche de l’obstacle. Chez Mercedes (Parktronic), ce sont des diodes qui s’allument. Elles prennent aussi en compte, en plus de la poupe et de la proue du véhicule, les cotés. Le dispositif peut être neutralisé par un contacteur situé sur la planche de bord.

Allumage automatique des projecteurs :

Ce dispositif permet d’allumer automatiquement les projecteurs lorsque la luminosité extérieure le rend nécessaire. À l’aide d’un capteur de luminosité situé devant le rétroviseur intérieur, le système détermine le moment adéquat pour allumer les feux. À l’inverse, il permet aussi de les éteindre, a la sortie d’un tunnel notamment. Les seuils de luminosité ambiante sont fixés à l’avance par le constructeur et le système interagit, le cas échéant, avec le capteur de pluie ainsi que les phares adaptatifs (ILS chez BMW). Cette fonction automatique est en veille permanente, son activation/désactivation est indiquée la plupart du temps par un pictogramme au tableau de bord.

Affichage tête haute :

Le système d’affichage tête haute (appelé aussi HUD pour Head Up Display) permet de projeter sur le pare-brise les informations importantes relatives à la conduite (ex :la vitesse instantanée ou les instructions pour la navigation). Elle évite ainsi la dispersion du regard en quittant la route des yeux et apporte un avantage en matière d’adaptation de la vue. L’image virtuelle est produite par un projecteur placé dans la planche de bord et visualisée au travers du pare-brise, donnant l’impression de flotter au-dessus de la route à une distance d’environ 10 mètres devant le conducteur. Cette technologie, inspirée des avions de chasse et inaugurée par la Corvette C5 en 1999, est encore peu répandue.

Arrêt et démarrage automatique du moteur (Stop & Start) :

Grâce à cette technologie, le moteur est coupé automatiquement dès que le véhicule est immobilisé, par exemple à un feu tricolore ou dans un embouteillage. Il redémarre lorsque le conducteur débraye ou relâche le frein. La consommation en ville peut ainsi être diminuée. Initiée au début des années 90 par Volkswagen, puis reprise en 2004 par Citroën sur la C3, sous le nom de Stop and Start, cette fonction est aussi proposée par BMW et Mini, sous l'appellation Auto Stop Start, ou encore par Smart (Micro Hybrid Drive).

Amortisseurs multi-clapets :

Grâce à plusieurs clapets (jusqu'à quatre) de diamètre et de tarage différents, l'amortisseur laisse passer une quantité variable de fluide en fonction de l'amplitude et de la vitesse verticale des mouvements de roues. Sans faire appel à l'électronique, il peut ainsi proposer plusieurs lois, adaptées au style de conduite et à l'état de revêtement. Lorsque les mouvements des amortisseurs sont lents et importants (route bien revêtue, conduite calme), le piston laisse passer l'huile dans les plus grands clapets. Il génère ainsi une force d'amortissement faible, favorable au confort. Quand la chaussée est déformée ou si la conduite devient plus active, seuls les plus petits clapets aux ressorts faiblement tarés s'ouvrent. L'amortissement devient alors plus ferme, ce qui permet de mieux contenir les mouvements de caisse. Ce système équipe en particulier la plupart des Peugeot.

Alterno-démarreur :

L’alterno-démarreur regroupe les fonctions d’alternateur et de démarreur dans un seul élément. Il peut agir comme générateur et comme récepteur d’énergie électrique. Généralement intercalé entre la boîte de vitesse et le moteur thermique, l’alterno-démarreur fait office de moteur électrique et assiste son équivalent à combustion en phase d’accélération. Il utilise pour cela l’énergie électrique générée lors des phases de freinage et de décélération. La consommation peut ainsi être diminuée. Le système facilite par ailleurs la mise en place d’une fonction d’arrêt et démarrage automatique, qui coupe automatiquement le moteur dès que le véhicule est immobilisé et le redémarre lorsque le conducteur débraye ou relâche le frein.

Airbag latéral :

Disponibles pour les passagers avant mais également arrière, les airbags latéraux sont situés dans les contre-portes (avant et arrière), dans le pied milieu mais également dans le dossier des sièges (à l’avant). Système de protection des occupants composé d’une enveloppe flexible dans laquelle un gaz est très rapidement injecté par explosion, afin de la gonfler et ainsi protéger la cage thoracique des passagers lors d’un choc latéral. Sa mise en action est commandée par un capteur, l’accéléromètre, envoyant un signal au calculateur qui déclenche la charge pyrotechnique provoquant le gonflage des coussins d’air. Sur certains modèles, ces airbags sont composés d’une double chambre, autorisant une pression de gonflage de la partie "hanches" cinq fois supérieure à celle du thorax.

Airmatic Dual Control (Airmatic DC) :

Appellation commerciale de Mercedes pour son système de suspension pneumatique, qui équipe notamment certaines Classe E et CLS.

Active Light Control (ALC) :

C'est le nom commercial porté par l'éclairage directionnel dynamique chez BMW.

Adaptative Air Suspension (AAS) :

Appellation commerciale d'Audi pour son système de suspension pneumatique.

All Mode :

Appellation commerciale qui désigne la transmission intégrale dans la gamme 4x4 de Nissan.

Advanced key :

Désigne le système de verrouillage/déverrouillage et de démarrage main libres chez Audi.

 

 

 
Publicité

Pour passer votre publicité :

Cliquez ici pour nous contacter

 

Diagnostic

   

Tel : 50 660 939

 Location de Voitures

 

   

Location de Voitures

Débosselage sans peinture

 

 
Tel : 22 408 208

Consultez vos infractions

 

Amande
   

www.amendes.finances.tn

Hatem Clé

 

 

Tel : 98 353 843